mercredi 12 mai 2010

Le métier de faussaire.



Pancrace, Mamert et le brave Servais ! Plein dans le mille, banco, bon gros weekend et pas un rayon qui vient de derrière les nuages. Les adages ont encore quelque sens, on ne s'en plaindra pas. L'irrationnel se doit d'être un maître mot. La dernière réflexion, pardon, concerne l'Amérique. Étonnons-nous. Et si le Nord avait fait sécession en premier, s'interroge l'historien ? Et bien, oui, c'est fort probable, le Sud en aurait été fort aise, et n'aurait pas cherché à préserver l'Union. Il n'y aurait pas eu de guerre civile, et l'abolition des servitudes aurait attendu quelques temps encore, au doux pays du coton. Mais le Nord a été malin, il a attendu, et c'est un Lincoln assez cool mais sans plus envers les blacks, mais surtout haï par les mecs à tachemou du Deep South qui se fait élire président. No more choice, on a le sang chaud sous la Mason-Dixon, et l'honneur de ceux qui se sentent laissés pour compte (mais qui exploitent quand même des niggers). Bam. Grosse guerre. Grosse inspiration pour tous les folkeux de la fin du XIXème. Gros Jimmie Rodgers, grosse Carter Family qui accouchent de cette subite évolution sociologique. Paris, Mercredi 12 Mai 2010. Au dehors, le Soleil peine à montrer sa gueule. Il fait froid. Eh, Bobby... Il y a des Saints de Glace en Amérique ?

1 commentaire: