vendredi 29 juin 2012



La semaine prochaine, c'est Bruce Springsteen qui passe à Paris. C'est le 4 Juillet, c'est la fête de l'Amérique, et la fête de l'Amérique, ça se fête. Tous les ans, c'est le vieux Willie Nelson, l'un des chanteurs country-outlaw les plus populaires des USA, fumeur de pétard acharné de bientôt 80 piges, qui organise son pique-nique dans un ranch Texan - avec des ptits gars du crû qui aiment la bonne country et l'anti-conformisme sudiste. Cette année encore il y aura du beau monde sur les plaines de Fort Worth, avec notamment le fiston de Willie Nelson, le petit Lukas, qui envoie déjà du lourd, et que merde, il faut commencer à suivre de près.



Billy Joe Shaver sera également de la partie, un vieux bougre de la génération de Willie, qui est notamment connu pour sa chanson "Live Forever", et qui a défrayé la chronique il y a quelques années en tirant une grosse baltingue dans la tête d'un type qui l'insultait, et ce après lui avoir demandé "Where do you want it?". Elle a fini dans la face du pauvre type. C'est aussi ça, la fête de l'Amérique. A noter que la chanson figure dans le dernier film de Podalydès, "Adieu Berthe", reprise par Joe Ely (film dans lequel mon cousin Benoît fait ses début sur le Big Screen, tiens, au passage).



Last but not least, l'immense Ray Wylie Hubbard viendra jouer ses chansons de redneck surréalo-situationniste, avec son fiston prodige à la gratte. Ray Wylie, il était il y a trois ans au festival country de Craponne sur Arzon, en Auvergne, où on est allé le voir avec Mathieu et Barbara. Un des concerts les plus excitants qui nous ait été donné de voir, les références que Hubbard lançait entre ses chansons, Antonin Artaud et Rimbaud notamment, tombant malheureusement dans l'oreille des motards sourds qui composaient l'assemblée ce soir là.






Voilà. On aurait rêvé d'être dans un coin du Texas la semaine prochaine, mais on sera à boire des bourbon à côté de Bercy avant d'aller voir le grand Bruce - l'un des meilleurs performer de tous les temps. Et vous, vous glandez quoi pour la fête de l'Amérique ?


1 commentaire:

  1. Billy Joe Shaver est le véritable héros du honky tonk.

    Mon interprétation de Live Forever

    RépondreSupprimer